Pourquoi ce site aujourd'hui?
Pour faire vivre une solidarité de réflexions, de propositions, d'interventions sur les enjeux universitaires dans le débat public et dans les conseils centraux de l'université de Tours.

Ce site, vise à encourager une collégialité effective et à élargir le nombre d'acteurs lucides et critiques tant sur le démentèlement de l'enseignement supérieur et de la recherche organisé par le gouvernement : loi LRU, décrets statutaires et financiers,"mastérisation de la  formation des enseignants" ...que sur leurs avatars locaux.
Les propositions nombreuses des collègues qui ont été élus sur cette plateforme s'y retrouvent, leurs interventions dans et hors les conseils, les effets réels des prises de position, propositions et votes s'y trouvent également.
De la nécessité de réunir le Congrès de l'université en février 2009 pour apporter la condamnation par l'université de Tours des pseudo-réformes statutaires et de la formation des enseignants, en passant par la transparence dans les modalités de promotion locale, le refus de l'arbitraire sur la PES, le refus de la dilution de l'université de Tours dans un conglomérat de PRES faisant la part trop belle aux établissements privé et de petite taille,  la nécessité de décharges de service d'enseignement pour les nouveaux Maîtres de Conférences... les lecteurs trouveront matière à nourrir les actions collectives qui sont la condition d'une université démocratique de service public

Octobre 2010 : Opération de communication autour des 40 ans de l'université,
dans les universités se réalise l’articulation forte entre enseignement et recherche. La présence et  le rayonnement de l’université à Tours sont à défendre (à lire)

Avril 2010refus du dispositif imposé par les ministères d'une mastérisation-massacre
à lire : lettre ouverte de la section SNESUP


Elu(e)s sur la plateforme UPUP-UPC en avril 2008 :
  • Conseil d'Administration Pascal Sanson (Professeur, communication)[suite mutation de Bernard Banoun] Jean Fabbri (Maître de Conférences, mathématiques)

  • Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire
ASH+Droit +LL   
Michael Davie, René Mokounkolo et  Sylvie Lemoel          
SST+IUT :

Abdeldjalil Ouahabi, Manuel Porcheron
  • Conseil Scientifique
secteur ASH+Droit+LL
Jean-Jacques Tatin-Gourier et Michael Davie, 
(
Michelle Biget-Mainfroy a démissionné en janvier 2009) HDR David Clarys (recruté Professeur en septembre 2010 est démissionnaire)
docteurs      Florence Alazard et Chiara Lastraioli (David Clarys devenu HDR a démissionné en décembre 2009)
secteur SST
HDR Pierre Damphousse, docteur Magaly Caravanier ( a pris la suite d'Olivier Ley recruté Professeur à l'INSA de Rennes) autres enseignants non docteurs Michel Lecorff
Les listes UPUP-UPC  rassemblent environ 30% des suffrages.

Cela donne pour les 3 conseils


2 élus sur 14 au CA

5 élus qur 14 au CEVU

8 élus sur 27 au CS





 

 Sur ces pages, la plateforme commune aux candidats présentés dans les trois conseils et ses annexes, l'agenda (rendez-vous et débats), les bilans de la présence d'élus  déterminés et solidaires dans les conseils centraux de l'université de Tours, des contributions thématiques (annexes) et les résultats des scrutins dans les universités où les collègues ont déjà voté - quels scrutins universitaires ?-

Dans ces pages aussi les lettres d'Alcofribas, éditées par la section SNESUP de Tours.
(Alcofribas Nasier, anagramme choisi par Francois Rabelais lui-même!)

 

Ducuments imprimables : 

 

nombre de visiteurs :




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement